Image hébérgée par photobucket

 

 

    

 Année de production : 1984
Dans le "Bronx" a New-York, les frères Lee et Kenny réspéctivement "Disc Jockey" et "Breaker" sont dans un groupe manage par Chollie. Kenny tombe amoureux de Tracy qu´il rencontre dans une discothèque travaillant elle aussi dans la musique. Ramon, un autre membre du groupe, est spécialisé dans les graffitis sur les trains. Beat Street est un documentaire passionnant qui retrace l'histoire d`un danseur de break et l'apparition de la culture Hip-hop (smurf, graffiti...) dans les ghetto New-Yorkais avec en Guest les Rock Steady Crew & les New York City Breakers qui nous régale d'une BATTLE à l'ancienne que même Maurice Béjart en aurait été jaloux

       

       

un film old school, mais un film à voir et à revoir *****

Vinyls

A1 Grandmaster Melle Mel & The Furious Five Beat Street Breakdown (6:48)
A2 System, The Baptize The Beat (4:25)
A3 Jenny Burton & Patrick Jude Strangers In A Strange World (Love Theme From Beat Street) (4:25)
A4 Afrika Bambaataa & Soulsonic Force Frantic Situation (5:04)
B1 Juicy Beat Street Strut (5:00)
B2 Sharon Green, Lisa Counts & Debbie D Us Girls (3:52)
B3 Cindy Mizelle This Could Be The Night (4:53)
B4 Arthur Baker Breaker's Revenge (4:42)
B5 Ruben Blades Tu Carino / Carmen's Theme (3:06)
 
 

A1 Jazzy Jay Son Of Beat Street
A2 Juicy Give Me All
A3 Tina B Nothin's Gonna Come Easy
A4 Treacherous Three Santa's Rap
    Featuring - Doug E. Fresh , Kool Moe Dee
B1 Jenny Burton It's Alright By Me
B2 Rockers Revenge Battle Cry
    Featuring - Arthur Baker
B3 Ralph Rolle Phony Four MC's-Wappin' (Bubblehead)
B4 La La Into The Night

 

 

 

 

 

 

 

  

Battle - Rock Steady Crew VS New York City Breakers

Kool & The Gang, c'est dans toutes les têtes : Ladies night ou Celebrate. Ce groupe américain a fait les beaux jours du funk à la fin des années 70 et au début des années 80. Robert "Kool" Bell et son frère Ronald sont à la base cette formation. Élevés dans le New Jersey par un père boxeur et amoureux de jazz, ils rencontrent très tôt le jazz, Thelonious Monk étant un ami de la famille. En 1964, le duo crée les Jazziacs avec des potes du quartier. Tout ce petit monde joue pendant près de cinq ans, un mélange de jazz et de R&B, créant un style bien à part, plutôt funky. En 69, Kool & The Gang voit le jour et signe chez De-Lite Records pour sortir son premier album, éponyme. Ils traversent les années 70 avec quelques succès et une participation récompensée à la BO de Saturday night fever. L'année 1979 est sans doute la plus prestigieuse du groupe. Sortie de Ladies night, l'un des plus gros carton disco de tous les temps. Kool & The Gang enfonce le clou l'année suivante avec Celebrate, qui devient l'hymne ramenant les otages américains d'Irak. Le single Celebration pulvérise les charts, les Kool & The Gang sont au top. Pendant les années 80 et 90, ils sortent une dizaine d'albums, State of affairs, sorti en 96, étant le dernier en date.Le groupe a signé des tubes comme Fresh, Cherish, TonightLadies Night, Celebration, Big fun et bien autres encore.

SITE OFFICIEL

Earth, Wind and Fire est un groupe de funk toujours d'actualité formé en 1969 à Chicago par Maurice White. Sa plus notable particularité est la capacité vocale du chanteur qui couvre une très grande gamme d'octaves. Maurice White, batteur de Ramsey Lewis trio, décide à la fin des années 60 de créer son propre groupe. Le nom de Earth, wind & fire (en français : Terre, vent et feu) est une association des éléments de l'astrologie, l'élément originel "air" (air) ayant été remplacé par "wind" (vent). L'idée de White est de former un groupe pour les jeunes de sa génération à l'aspect spirituel et émotionnel mais il engage des musiciens qui ne correspondent pas à ce concept. Aussi, Bob Cavallo, son premier manager l'incite à changer tous les membres par de nouveaux, plus jeunes. C'est ainsi qu'arrivent au fur et à mesure des musiciens dont la plupart viennent de Memphis comme le leader : Verdine White le bassiste, Philip Bailey le percusionniste et chanteur à la voix de fausset, Ralph Johnson le batteur et chanteur, Larry Dunn le joueur de synthétiseur, Andrew wolfock le saxophoniste, Al McKey le guitariste pop, Johnny Graham le guitariste blues, Freddie White le batteur tandis que Maurice White avant d'être l'un des chanteurs du groupe pour contrebalancer la voix de Philip Bailey commence batteur. Ce cocktail nourris par différentes sources musicales comme le jazz, blues ou le gospel donnera une identité très ancrée noire au groupe. Maurice White en 1974 souhaite donner plus de musicalité aux prochaines chansons. Pour ce faire, il choisit comme producteur Charles Stepney qui va s'impliquer dans son rôle jusqu'à arranger, composer et donner des techniques de chants, en plus de gérer les intérêts du groupe. sa mort quelques mois plus tard sera si regrettée que Earth, wind & fire composera en son hommage dans Spirit la chanson éponyme de l'album. Celui de 1975 That's the way of the world marque un tournant car le succès englobe même le public Blanc. En enchainant les hits, le groupe voit de plus en plus grand ; pour ses concerts géants dans les stades, il engage le couturier Bill Whitten puis intègre de la prestigitation derrière quelques idées de Doug Henning et David Copperfield et enfin appelle George Faison pour les chorégraphies. A la fin des années 70, le groupe emprunte une voie plus commerciale en réalisant des titres disco, très en vogue à l'époque. Earth, wind & fire atteint son apogée avec les albums "all'n all" ,"best of volume1"'I am de 1979 année ou il rempliront Wembley 5 soirs de suite. Dès lors, les maisons de disque voudront s'accaparer les décisions artistiques du groupe pour qu'il continue de produire des hits. Mais cette contrainte coïncide avec le déclin amorcé au début des années 80. Petit à petit, les éléments du groupe s'en vont, les tournées épuisent le leader Maurice White et l'année 1983 marquera le premier arrêt du parcours du groupe. Le retour de Earth, wind & fire s'opère en 1987. A partir de là, les albums sont plus espacés dans le temps. De nouveaux éléments intégrent le groupe comme le chanteur et guitariste Sheldon Reynolds, les tournées continuent mais sans la participation de Maurice White, atteint de la maladie de Parkinson, qui pourtant apporte sa contribution aussi bien compositrice que vocale à chaque nouvel album. Récemment, Wyclef Jean et Eric Benet ont participé aux derniers opus.

SITE OFFICIEL

Lee John, Ashley Ingram et Errol Kennedy forment le groupe disco funk Imagination à Londres en Angleterre en 1981. Le groupe s'est illustré dans une musique dansante post-disco, se démarquant dès 81 avec son premier album et sa plage titulaire: Body Talk.  Le phénomène lancé, Imagination a ensuite vendu ses albums comme des petits pains. Après le démantèlement du groupe. Lee John prend un break en 1984 pour se consacrer à la comédie. De retour en 1986, Imagination atteint les sommets en 1989 avec Just an Illusion. A partir de cette date, le trio ne sortira plus que des compilations puis se séparera en 1995. Lee John a poursuivi ses aventures en solo.

PLUS INFO SUR LE GROUPE

Le Miami sound, c'est le son que parvient à imposer le KC & The Sunshine Band en pleine vague disco. Sifflets, percussions et choristes font le succès de leurs titres That's the way(I like it) ou Shake shake shake, Shake your booty. Au commencement était H.W Casey, qui répondra par la suite au doux sobriquet de KC. Vendeur de disques près de Miami, il fait la connaissance de Richard Finch, à la fois ingénieur du son et bassiste. Ensemble, ils composent un premier titre, " Blow whistle ", interprété par le Sunshine Junkanoo Band qui devient rapidement le Sunshine Band ; une formation qui s'inspire du Junkanoo, un style caractéristique des Bahamas. Il faut attendre 1974 pour un premier succès. Rock your baby, interprété par George Mc Crae, est numéro un aux Etats-Unis mais également en Grande-Bretagne. KC & the Sunshine Band impose alors sa marque. En pleine période Disco, ils choisissent le "Miami sound"  avec Get down tonigntThat's the way(I like it) ou encore Shake shake shake mais aussi, Shake your booty. En 1978, le KC & The Sunshine Band est sollicité pour la bande originale du film Saturday night fever. Il compose Boogie shoes qui connaît le même succès que la ballade Please don't go deux ans plus tard. En 1982, c'est l'accident pour KC. Victime d'un accident de la route, il lui faudra un an pour se remettre. Son absence marque le déclin du groupe qui connaît un ultime succès avec Give it up, aux intonations latines qui mélangent percussions et cuivres.

SITE OFFICIEL DU GROUPES

Boney M était un groupe de musique disco allemand qui connut son heure de gloire dans les années 1970.Le groupe avait été créé par Frank Farian en 1975 et était composé de quatre chanteurs originaires des îles des antilles (Marcia Barrett, Liz Mitchell, Maizie Williams et Bobby Farrell). Parmi leurs plus grands succès, on peut citer les chansons Daddy Cool, Sunny (reprise de Bobby Hebb), Ma Baker, Belfast, Rivers of Babylon (une reprise du groupe de rocksteady The Melodians dont les paroles proviennent du psaume 137 du Livre des Psaumes de l'Ancien testament de la Bible) ou Rasputin (nom anglais de Raspoutine).

SITE NON OFFICIEL

Jean-Michel Jarre (né à Lyon, le 24 août 1948) est un compositeur français de musique électronique. Fils du compositeur de musiques de films Maurice Jarre. Après une formation classique durant son enfance, une initiation au jazz et quelques apparition dans des groupes de Rock dans les années 60, il s'oriente dès 1968 vers la musique électro-acoustique, sous la tutelle de Pierre Schaeffer au G.R.M (groupe de recherches musicales). Il y produisit ses premières oeuvres expériemntales : "la Cage", "deserted palace" et fait pour la première fois entrer la musique éléctronique à l'Opéra de Paris avec la bande du ballet "AOR" en 1971. Déçu par l'esprit trop élitiste du monde de la musique expérimentale, il cherche dès lors à appliquer ce nouveau vocabulaire musical à des productions pouvant toucher un plus large public. son intérêt pour toutes les formes de musiques l'a amené à s'essayer à la musique de films "Les Granges brulées" (1973), et même la variété et le disco (pour Gérard Lenorman, Christophe, Françoise Hardy ou Patrick Juvet) en tant qu'auteur ou compositeur.C'est en 1976, avec la sortie de l'album-concept Oxygène, que commence de manière fracassante la carrière "grand public" de Jarre. Il y développe un voyage musical d'une quarantaine de minutes, séparées en 6 mouvements. l'utilisation des synthétiseurs analogiques de l'époque avec une grande fluidité et sensibilité qui romptent radicalement avec le style froid et technique de Kraftwerk. Suivront ensuite une longue série d'Albums, chacuns conçus comme un concept en soi, comme une exploration musicale nouvelle, quelque part entre technologie et écologie. Chaque album comprend généralement un ou deux tubes au format "radio" (3-5mn), plus commercial, qui permet à un public plus large de rentrer dans le reste de l'album, dont le contenu peut être assez déroutant pour le grand public.Show-man surdoué, Jean-Michel Jarre est passé maître dans l'art d'organiser des concerts hyperboliques, spectaculaires et démesurés qui font toujours sensation.Il sera le premier à présenter un vrai concept. Il créera un spectacle où la vedette est non seulement la musique mais également le site « piraté » puisque l'architecture joue un rôle important dans ses concerts en extérieur. Il venait d'inventer les « Villes en concert ». Sa première représentation en 1979 sur la place de la Concorde fut un succès énorme puisque 1 million de spectateurs s'étaient rassemblés.Il utilise aussi des instruments tout aussi exotiques et spectaculaires, à la mesure des ses concerts, comme la harpe laser ou le Theremin. Depuis, il a également illuminé les plus grandes villes du monde: de Paris à Houston, en passant par Moscou, Le Caire ou encore Athènes.Son concept a également été repris par les plus grands artistes: Pink Floyd, les Rolling Stones, U2 et même Vangelis utilisent la même recette. Pour Jarre, la musique reste « la vibration des images qu'on a dans la tête, une harmonie entre écologie et technologie » En 2004 avec la sortie de son dernier album Aero, Jean Michel Jarre invente un tout nouvel univers sonore. C'est la première fois qu'un album est pensé, réalisé et mixé en 5.1 dolby surround.

SITE OFFICIEL

Abba est une formation musicale suédoise fondée à Stockholm en novembre 1970 par Agnetha Fältskog, Benny Andersson, Björn Ulvaeus et Anni-Frid Lyngstad (dite Frida). La première initiale des 4 prénoms formant l'anagramme ABBA, ce n'est qu'en 1976 que le désormais célèbre logo (avec un B inversé).Grand vainqueur du Concours Eurovision de la chanson en 1974 avec Waterloo, no 1 à l'échelle internationale, ABBA débute sa carrière modestement avec les titres People Need Love en 1972, Ring Ring en 1973, Honey Honey et Hasta Manana (dans certains pays) en 1974, I Do, I Do, I Do, I Do, I Do et SOS en 1975. Par ailleurs, le groupe est l'un des pionniers en matière de vidéo-clips et son image aux costumes excentriques est rapidement associée au kitsch.Ses membres ayant déjà connu la gloire de façon individuelle dans les années 1960, ABBA connaît la musique et ne néglige rien dans tous les aspects de la production. Tout est effectué par le groupe, de l'écriture des textes par Björn à la composition musicale par Benny en passant par les techniques vocales de Anni-Frid et Agnetha. Les arrangements, le mixage, le marketing et toutes décisions importantes passent entre les mains des quatre membres du groupe, qu'elles soient d'ordre musical, artistique ou d'affaires.En 1976, cette image et le son ABBA sont dorénavant reconnaissables. Les mélodies sont accrocheuses et les arrangements plus que parfaits ; c'est ainsi que Mamma Mia et Fernando occupèrent la première place des palmarès mondiaux dans le premier semestre de cette même année. En juin, ABBA est invité à se produire au Palais Royal de Suède lors des célébration du mariage du roi Carl Gustaf et de la Princesse Sylvia. Pour l'occasion, ABBA interprète une toute nouvelle chanson dont le titre fera histoire, Dancing Queen.Lors de sa sortie en palmarès à l'automne de la même année, instantanément, Dancing Queen connaît un succès mondial foudroyant et est rapidement associée, à tort, à la vague disco de l'époque. La chanson détient la première position du palmarès de certains pays durant plusieurs mois et l'ABBAmania fait dorénavant fureur partout dans le monde. Seule, l'Amérique du Nord est réticente au phénomène ABBA. Le groupe multiplie les apparitions télé, jeunes et moins jeunes s'affichent avec des vêtements à l'effigie ABBA, les ventes d'albums ne cessent d'augmenter et les stations de radio ne dérougissent pas des succès du groupe.D'autres succès suivirent : Money Money Money, Knowing Me, Knowing You (titre sublimé par John Lennon), The Name of The Game, Take A Chance On Me, Eagle (dans certains pays) et Summer Night City.À cette époque et dans le but d'éviter des impôts nationaux de près de 75 %, ABBA investit et devient une gigantesque société économique. Le groupe et ses membres investissent dans la compagnie de production qui les a vu naître, Polar Music International, injecte 1 million de dollars dans la construction de son propre studio d'enregistrement, Polar Music Studios, et achète des usines d'assemblage, de chaînes de restaurants et des salles de cinéma, une galerie d'art, une compagnie de pétrole et est côté à la Bourse à New York.Le sacre définitif arrive en 1978 lors de la sortie du film-documentaire ABBA-The Movie capté en Australie durant la tournée White & Gold Tour en 1977 et réalisé par Lasse Hallström, concepteur de la quasi-totalité des clips d'ABBA. Ce film creva les écrans aux Etats-Unis et le mois de mai 1978 y fut déclaré "mois ABBA". En fin d'année, le film se classera en 5ème position avec plus de 20 millions d'entrées ! Toutefois, une ombre au tableau se dessine partiellement, alors que Agnetha souffre de cette popularité. Elle craint les foules et l'avion. Également, l'éloignement de ses enfants lui pèse énormément. Agnetha et Björn divorcent en décembre 1978.Malgré ces épreuves, ABBA réfutent les rumeurs de séparation et poursuit sur la même lancée. En janvier 1979, le groupe participe au gala télévisé A Gift Of Song organisé par l'UNICEF à l'occasion de l'Année internationale de l'enfance retransmis en direct de l'édifice des Nations unies de New York. En guise de contribution, ABBA interprète la toute nouvelle chanson Chiquitita et en lègue toutes royautés engendrées par ses ventes à l'UNICEF et ce, jusqu'à la fin des temps.Dans la même année, pas moins de cinq chansons à succès déferleront sur les palmarès à travers le monde. Outre Chiquitita, Does Your Mother Know, Voulez-Vous, Angel Eyes (dans certains pays) et Gimme Gimme Gimme viendront alimenter la gloire que connaît ABBA.En 1980, le quatuor qui connaît beaucoup de succès avec I Have A Dream, Super Trouper et The Winner Takes It All, enregistre également Gracias Por La Musica, un album compilation réunissant une dizaine de ses succès enregistrés en espagnol. Tout au long de sa carrière, ABBA aura utilisé le suédois, l'anglais, l'espagnol, le français et l'allemand pour les fins d'un puissant marketing international.En février 1981, Anni-Frid et Benny divorcent à leur tour et le plaisir de créer et de chanter s'effrite de plus en plus au sein du groupe. Bien que qualifié de chef-d'œuvre, son dernier album, The Visitors n'en demeure pas moins le drapeau de fin de course. Toute chanson y est interprétée en solo et la chimie des voix n'y est présente que par les harmonies, aspect pour lequel ABBA est passé maître. Seule One Of Us réussit à bien se démarquer sur les palmarès à la différence de When All Is Said And Done et Head Over Heels qui ne connurent qu'un bref passage sur les ondes radio.Au printemps de 1982, sans en avoir pris la décision, ABBA effectue sa dernière session d'enregistrement. L'arrivée du son électronique faisant son apparition et les malaises interpersonnels étant de la partie, la fête n'y est plus et tout semble confus. Seulement 6 chansons seront enregistrées : Just Like That, Cassandra, You Owe Me One, I Am The City et les deux simples The Day Before You Came et Under Attack qui ne connurent pas le succès escompté et qui parurent à la fin de l'année sur l'album compilation double The Singles - The First Ten Years.Le groupe voit sa popularité en déclin et, sans toutefois annoncer officiellement sa dissolution, ABBA effectue sa dernière apparition publique à la télévision le 11 décembre 1982. Cependant, lors d'une entrevue accordée à un magazine suédois paru le 23 janvier 1983, Agnetha confia que chacun des membres désirait faire évoluer sa carrière solo et qu'il était peu probable que les membres de ABBA reprennent là où ils nous avaient laissés.En janvier 1986, ABBA se réunit le temps de 2 chansons Hovas Vittne et Tivedshambo interprétées lors des célébrations télévisées rendues en hommage au 50e anniversaire de naissance de Stig Anderson, alors gérant du groupe (à ne pas confondre avec Benny Andersson, membre du groupe).

SITE OFFICIEL  

Pet Shop Boys, avec près de vingt ans de carrière ont toujours innové et prouvé leur modernité. Neil Tennant, journaliste musical à Smash Hits et Chris Lowe se rencontrent à Londres en 1981. Grosse pointure de la pop anglaise, les Pet Shop Boys, imposent un style intelligent, illustré par des textes drôles ou graves mais jamais prétentieux. Chris et Neil se découvrent une passion pour la dance pop. Le groupe prend de la forme lorsque Neil rencontre Bobby O Orlando, un producteur. West end girls, le premier single sort en 84 et cartonne les charts américains.Les dix années suivantes, les Pet Shop Boys sortent une demi-douzaine d'albums. Après trois ans de silence, Bilingual sort dans les bacs, dans lequel les Pet Shop Boys incluent des rythmes latins à leur musique. Les deux hommes remixent des artistes comme Blur, Culture Club ou David Bowie. En 99, Nightlife sort, suivi de Release, une neuvième galette en avril 2002. L'année suivante, les Pet Shop Boys reviennent avec le best of Disco 3.En septembre 2005, le duo décide d’enregistrer une BO pour le film de Sergei Eisenstein, Le Cuirassé Potemkine, sorti en 1925. L’idée est venue lors d’un concert donné en 2004 à Dresden.

SITE OFFICIEL

Jocelyn Brown est une chanteuse de disco house originaire de Caroline du Nord. Sa grand-mère, sa mère et ses tantes étaient toutes chanteuses, elle baigne donc dès sa plus tendre enfance dans le monde de la musique. Elle commence dans le gospel et sort son premier album en 89. Somebody Else's Guy connaît un gros succès commercial, aux Etats-Unis et en Europe. Elle travaille ensuite avec Manu Dibango, Kym Mazelle et continue à écrire des chansons.

INFO SUR SA BIO

The Beatles est un groupe de rock anglais, qui a été et reste l'un des groupes de rock les plus populaires au monde, en dépit d'une carrière assez courte de 1961 à 1970.Les chansons des Beatles ont marqué les années 1960 et les générations suivantes et leurs mélodies ont été adaptées par de nombreux styles musicaux, notamment le jazz ou le Classique (symphonique). Aujourd’hui, le groupe jouit toujours d’une popularité vivace, leurs chansons sont jouées et reprises dans le monde entier. Les auteurs-compositeurs John Lennon et Paul McCartney restent célèbres comme créateurs de standards qui ont fait l’objet de quelques milliers d’adaptations dans les décennies qui suivirent.Les Beatles demeurent les artistes ayant vendu le plus grand nombre de disques au monde. Le dernier chiffre publié (dans les années 1980) faisait état de plus de 1 milliard 200 millions de supports sonores vendus à travers la planète. Un biographe de Paul McCartney a calculé par ailleurs dans les années 1970 qu’à tout moment l’une des 200 interprétations de la chanson Yesterday était jouée par une radio quelque part dans le monde.

LE GROUPE:

  • John Lennon (né John Winston Lennon) (9 octobre 1940 - 8 décembre 1980), auteur-compositeur, chanteur principal au début du groupe, guitare rythmique ;
  • Paul McCartney (né James Paul McCartney le 18 juin 1942), auteur-compositeur, chant, guitare basse et guitariste des débuts à Hambourg ;
  • George Harrison (25 février 1943 - 29 novembre 2001), guitare solo, chanteur en général de ses propres chansons ou de standards du rock, quelques compositions dès le deuxième album ;
  • Ringo Starr (né Richard Starkey le 7 juillet 1940), batteur, chanteur sur un titre de chaque album, une composition Octopus's Garden sur l'album Abbey Road, une collective (Flying), sur Magical Mystery Tour sous son vrai nom de Starkey et Don't Pass Me By sur l'album blanc.

SITE OFFICIEL     TRES CHOUETTE SITE EN FRANCAIS

Marc Cerrone né Vitry-sur-Seine le 24 mai 1952, est un musicien, batteur de formation. Il est un des pionniers de la musique disco qu'il a popularisé dans les années 70. À douze ans, il devient batteur et est influencé par le rhythm'n blues d'Otis Redding. Les parents de Cerrone sont effrayés de savoir que leur enfant veut devenir musicien. Durant son adolescence, des groupes ou musiciens comme Chicago, Cream, Jimi Hendrix, Santana influencent Cerrone. En 1969, il persuade Gilbert Trigano, directeur des Club Med, d'engager des groupes de rocks. Cerrone devient directeur artistique d'une quarantaine de clubs. Le premier groupe de Cerrone se nomme Kongas et existe de 1972 à 1976. Il joue au célèbre club de Saint-Tropez « Le Papagayo ». Eddie Barclay devient son premier producteur et produit son premier single « Boom ». En 1976, il quitte son groupe et décide de mener une carrière solo. Il autoproduit son premier album "Love in C minor" (enregistré de septembre à octobre 1976 au studios Trident de Londres). Cet album est révolutionnaire pour l'époque. On remarque d'abord que la chanson titre dure 16 minutes et ce format est loin d'être idéal pour la radio (5 minutes max). De plus, il y a dans sa chanson des gémissements féminins. Enfin (le plus important), il met en avant le pied de grosse caisse… chose très inhabituelle pour l'époque. Toutes les maisons de disques refusent son album et Cerrone décide alors de s'autoproduire. Il se distribue par ses propres moyens en se faisant importateur de musique britannique. Son album est un énorme succès aux États-Unis et il se vend 8 millions d'exemplaires à travers le monde. "Love in C Minor" lui vaut son premier Grammy Award en 1977. Son deuxième album, Cerrone's paradise, réalisé en février et mars 1977 au studio Trident de Londres connait moins de succès. En effet, la chanson titre semble imiter ou être une suite logique de "Love in C minor". Take me Time for love sont des chansons plus originales et d'une durée de six minutes.  Durant l'été 1977, Cerrone compose, à Londres toujours, l'album Supernature. Son premier single Supernature connait un succès immédiat dans les dancefloors du monde : 10 millions d'albums de Supernature sont vendus. « Give me love » connait le même succès. Cerrone devient une megastar notamment aux États-Unis et joue au Studio 54 de New York. Dès l'année 1977, Cerrone produit des artistes comme Donray pour «  Revelacion ». Durant l'été 1978 sort l'album Cerrone IV qui connait un énorme succès. Des chansons comme Rocket in the pocket ou Look for love deviennent des classiques du disco. Cet album est un des premiers à être enregistré en quarante huit pistes. Le trois et quatre décembre 1978, Cerrone joue ses grands classiques à l'Olympia : Love in C minor,Take me,Supernature, Rocket in the pocket... En 1979, Cerrone quitte l'Europe et va à Hollywood pour enregister en mars-avril l'album Angelina enregistré dans le studio de Quincy Jones. L'album n'est plus disco comme les précédents et est plutot new wave-rock. Living in love est un morceau faisant penser au vacances, la plage, les palmiers… Cette chanson marchera bien. La chanson funky "Call me tonight" sera un tube dans les discothèque homosexuelles. Il reçoit le Golden Globe du meilleur producteur de disques de l'année.  L'année suivante, de mai à septembre 1980, Cerrone enregistre Cerrone VII You are the one dans les studios Power. Cet album chanté est plutôt funk. Jocelyn Brown y chante toutes les chansons. La chansonYou are the one devient un tube. La même année, Cerrone déprime car son père est atteint d'un cancer. Il réalise Cerrone VI. Cet album est expérimental. En 1982, Cerrone enregistre l'album funky Back Track. Cet album, bien que mal connu, comportent de bons morceaux comme Back Track. Les 23 et 24 juin, Cerrone joue à l'espace Balard et les recettes de ces concerts iront à une association pour la lutte contre le cancer. En 1983, son père meurt d'un cancer. Ensuite, durant les années 1980 et 1990, Cerrone perd l'inspiration et ses albums se vendent moins bien. En 1986, il fera un titre (Oops Oh no!!) avec Latoya Jackson, sœur de Michael Jackson.  Le 14 juillet 1989, il participe aux célébrations de la fete nationale aux Trocadéro. En 1990, il publie Dancing Machine, un roman dont sera tiré un film avec Alain Delon et Patrick Dupond. Il vit alors à Hollywood jusqu'en 2000 ou il fait une série de concerts à succés aux États-Unis. Il met en scène "la nuit du Millenium" pour le passage à l'an 2000 à Los Angeles. En 2000, Bob Sinclar « le roi de la French touch » invite Cerrone sur son nouvel album disco-house Champs Élysées. En 2001 sort l'album Cerrone by Bob Sinclar ou ce dernier rend hommage au « roi de la disco ». En 2002 sort l'album Hysteria dont la pochette sera censuré. La chanson «Hysteria » sera le seul single de l'album. Ce dernier connaitra un succes mitigé vis à vis de la presse. En juin 2004, Cerrone sort son Best of en CD et DVD ainsi que sa biographie Et pourquoi pas la Lune. Cerrone a vendu environ 30 millions d'albums dans le monde. En 2005, Cerrone est promu au grade de commandeur dans l'ordre des Arts et Lettres. Le 1er juillet 2005, il organise un concert gratuit sur la place d'armes du château de Versailles : "la plus grande discothèque du monde" qui sera suivi le lendemain au même endroit du concert Live 8 auquel il participe. Le 17 novembre 2005 est sorti en DVD Cerrone live at Versailles. En février 2006, Cerrone compose la bande originale de l'adaptation théatrale d'Orange mécanique.

 SITE OFFICIEL

The Jackson Five, communément appelés « les Jackson Five » en français, étaient un groupe de soul et de rhythm and blues originaire de Gary dans l'Indiana. Managé par Joe Jackson, le groupe de départ (The Jackson Brothers) était composé de ses trois fils aînés Jackie (né en 1951), le leader du groupe Tito (né en 1953) et Jermaine (né en 1954). En 1965 s'ajoutent les cadets Marlon (né en 1957) et Michael (né en 1958) et les Jackson Brothers deviennent les Jackson Five. Un des plus jeunes, Michael s'avèrera rapidement le plus charismatique et le plus doué, c'est pour cela qu'il sera mis en avant et assurera la majorité des solos.Le groupe signe sur le label Motown et impose un style vite baptisé « bubblegum soul ».  Le groupe enchaine les singles classés numéro 1 au billboard (I Want You Back, ABC, The Love You Save, and I'll Be There ) et devient un des fleurons de la Motown. La « Jacksonmania » gagne rapidement le pays. Il y a même deux séries de dessins animés qui sont consacrées au groupe : The Jackson 5ive et The New Jackson 5ive Show (1971-1972, 24 épisodes au total). On y voit les cinq frères héros de fictions légères qui sont à chaque fois le prétexte à interpréter des chansons (deux par épisode). Les dessins des personnages ont été réalisés par Jack Davis, d'après des bandes vidéo. Les voix de chacun des héros étaient interprétées par des acteurs professionnels et non par les Jackson eux-mêmes. Le scénario du tout premier épisode raconte la découverte des Jackson 5 par Diana Ross et leurs débuts chez Motown. En 1977, la fratrie quitte Motown pour Epic. Le nom Jackson Five étant la propriété de Motown, ils se firent donc appeler les Jacksons. Le groupe se produit alors notamment à Las Vegas. Les garçons vieillissant et s'essayant à des carrières solo (Michael mais aussi Jermaine), le groupe ralentira ses activités jusqu'à l'ultime album 2300 Jackson St. en 1989. Le groupe s'est réuni temporairement lors d'un concert en 2001 pour l'anniversaire de Michael Jackson.

TRES CHOUETTE SITE EN FRANCAIS

 

Barry White né le 12 septembre 1944 à Galveston au Texas, mort le 4 juillet 2003 à Los Angeles, chanteur noir états-unien de rhythm and blues, de soul et de disco. Bien qu'il soit né au Texas, Barry White grandit dans les banlieues mal-famées de Los Angeles et fut membre d'un gang dès l'âge de dix ans. À dix-sept ans, il fut condamné pour le vol des roues d'une voiture à quatre mois de prison. Il fut notamment l'interprète de I'm Gonna Love You Just a Little More Baby (1973), Never, Never Gonna Give You Up (1973), Can't Get Enough of Your Love, Babe (1974), You're the First, the Last, My Everything (1974), What Am I Gonna Do With You (1975), Let the Music Play (1976), Your Sweetness is My Weakness (1978), Change (1982), Sho' You Right (1987), et Practice What You Preach (1994). À la fin des années 1990, Barry White était devenu un personnage quasi récurrent de la série télévisée Ally McBeal. Victime d'une attaque en mai 2003, il dut se retirer de la vie publique. Il mourut deux mois plus tard au Cedars Sinai Hospital à Hollywood, Los Angeles. Barry White est sûrement un des plus grand chanteur des années Disco. Avec Ray Charles, mort également au début du 21ème siècle, Barry White restera un des crooners les plus populaires au monde. Son style, à la fois élégant et charmeur, et sa voix d'un coffre inimitable ont su faire de ses chansons d'amour de véritables "références du romantisme".
 
 

TRES CHOUETTE SITE EN FRANCAIS

Lionel Brockman Richie, Jr est né le 20 juin 1949 à Tuskegee en Alabama, chanteur et musicien soul américain auteur de plusieurs tubes pendant les année  80. Il a vendu plus de 100 millions d'albums dans le monde.Les débuts de Lionel Richie se font avec The Commodores (Milan Williams, Ronald LaPread, William King Jr, Thomas McClary et Walter « Clyde » Orange), un groupe qu'il fonde avec ses copains d'université. Le nom du groupe fut trouvé par hasard dans le dictionnaire. Le groupe se fait connaître et gagne, lors d'une audition en 1971, la chance de faire partie des concerts des Jackson 5. Richie signe la plupart des succès des Commodores vers la fin des années 70 comme Three Times a Lady et Still. Les médias s'intéressant de plus en plus à Richie, en 1980, il commence une carrière solo. Il écrit et produit pour Kenny Rogers le tube Lady. Cette année son duo avec Diana Ross Endless Love (BO du film du même nom) reste en tête des ventes neuf semaines de suite, un record à l'époque. Son album Lionel Richie (1982) caracole en tête des ventes. Il obtient même le disque de diamant avec plus de 10 millions d'albums vendus. Can't Slow Down élève Richie au rang de superstar. Lors des Jeux Olympiques de Los Angeles en 1984, les organisateurs ont annoncé un invité surprise pour la cérémonie de clôture. Beaucoup ont pensé à Michael Jackson. Mais c'est Lionel Richie qui fit le spectacle avec All Night Long devant plus de 2,3 milliards de téléspectacteurs par le monde. En 1985, il co-écrit avec Michael Jackson We Are the World, quadruple disque de platine et rapporte des millions de dollars au bénéfice de la lutte contre la famine en Afrique. La même année, il compose Say You Say Me, bande originale du film White Nights. En 1986, il sort Dancing on the Ceiling Son palmarès de récompenses est impressionnant : dix American Music Awards, six People's Choice Awards et un Golden Globe. Après ses trois albums, Lionel Richie décide de s'arrêter pendant presque dix années. En 1990, Richie et sa première femme adoptent une fille de neuf ans Nicole Escovedo. La fille de Peter Escovedo, frère de Sheila E et d'une femme dont on saura qu'elle fut l'assistante de Richie pendant sa tournée mondiale des années 80. Nicole vivait déjà avec les Richie depuis l'âge des trois ans. Elle fit une apparition dans les médias avec sa comparse Paris Hilton dans l'émission de télé-réalité The Simple Life. Michael Jackson est son parrain. En 1996, Richie fait son come-back avec l'album Louder Than Words qui connut un succès mitigé. En 2000, il revient avec Renaissance. En 2004, son album Just for You, malgré une promotion importante à la télévision et à la radio, n'atteint que la 47e place dans les charts américains. Le 12 septembre 2006 sort son huitième album Coming Home.

SITE OFFICIEL

Diana Ross née le 26 mars 1944 à Detroit, Michigan est une chanteuse de soul, de pop, et de rhythm and blues américaine. Le nom complet porté sur son acte de naissance est Diana Ernestine Earle Ross, le prénom Diana résultant d'une erreur lors de l'inscription sur l'acte de naissance, ses parents ayant souhaité la prénommer Diane, prénom qui sera utilisé dans la vie courante durant toute sa jeunesse jusqu'au démarrage de sa carrière musicale chez Motown. Ernestine est le prénom de sa mère, son nom intermédiaire Earle est le nom de famille de sa mère et Ross, son nom de famille, lui vient de son père. En 1959, Diana Ross, Mary Wilson, Florence Ballard et Barbara Martin fondent les Primettes. En 1960, elles signent un contrat avec la compagnie Motown et elles se rebaptisent The Supremes l'année suivante. Barbara Martin quitte le groupe quelques mois plus tard. En 1967, la popularité de Ross est telle que le groupe devient Diana Ross & the Supremes. Le groupe redevient ensuite un quartet avec l'arrivée de Cindy Birdsong. Dans les années 60, les Supremes classent 12 chansons en tête des charts américains. En octobre 1969, Diana Ross quitte les Supremes pour entamer une carrière solo. En 1970, elle se classe numéro un avec la chanson Ain't No Mountain High Enough. En 1972, elle interprête le rôle de Billie Holiday dans le film Lady Sings the Blues ce qui lui vaudra une nomination aux Oscars. En 1973 paraît l'album de duos avec Marvin Gaye Diana and Marvin. En 1975, Diana Ross est la tête d'affiche du film Mahogany dont elle interprète aussi la bande originale. En 1981, Endless Love, un duo avec Lionel Richie, est le plus grand succès de sa carrière. Elle signe alors un contrat avec RCA mais retournera dans le giron Motown avant la fin des années 80.

The Supremes est un groupe de musique populaire américain, actif de 1959 à 1977. Le groupe se forme sous le premier nom de The Primettes, en 1959, dans le but d'accompagner les membres du groupe The Primes' en concert. Composé de Florence Ballard, Mary Wilson et Diane Ross, qui sont alors agées de 15 ans chacune, et de Betty Travis, d'un an leur ainée. Betty McGlown (future Betty Travis), puis Florence Ballard quitteront très tôt les Primettes sous la pression de leurs parents qui estimaient leurs études plus importantes. Diane Ross et Mary Wilson se produiront alors en duo en attendant que leurs camarades soient diplômées. Dans un premier temps, Florence Ballard sera la lead voice du groupe, eu égard à sa puissante voix gospel.

TRES CHOUETTE SITE SUR DIANA 1 LES SUPREMES
 

 

Afficher la suite de cette page



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement